fbpx
aide dans mon projet professionnel

Ma copine, des amis ou de la famille demandent de m’aider dans mon projet, dois-je accepter et que dois-je leur donner ?

Temps de lecture : 8 minutes

C’est quelque chose qui revient régulièrement lorsque l’on démarre une activité ou que l’on a une société qui commence à bien tourner, tes amis, familles et autres proches sont souvent amenés à te proposer leur aide.

Alors tu me diras, c’est génial ! Seulement, souvent tu te retrouves embarrassé, car dans la majorité des cas ils sont loin de tes problématiques, ils ne connaissent pas non plus tous les aspects techniques du métier et tu n’as pas forcément d’idées de travail qui serait capable de réaliser dès les prochains jours.

Peut-être aussi es-tu un peu anxieux du fait que tu ne peux pas encore les rémunérer, ou tu te dis que cela te prendra probablement plus de temps à leur expliquer ce qu’ils doivent faire plutôt que de le faire toi-même.

Si tu penses tout cela, tu vas voir que c’est normal, car ce n’est pas intuitif de s’entourer de personnes pour atteindre son but. Seulement, c’est un passage obligé si tu veux atteindre un niveau stratosphérique ou tout simplement faire décoller tes affaires. Alors oui parfois s’entourer de mauvaises personnes peut faire échouer une société ou la ralentir. Seulement avec les conseils que je vais te partager tu pourras limiter ses risques, mais surtout si aujourd’hui tu es seul à tout gérer. Tu verras que tu n’apporteras que du plus dans ton activité.

Commençons tout d’abord par attaquer les pensées et croyances qui te bloquent principalement pour t’entourer efficacement. Car oui le facteur principal qui fait qu’aujourd’hui tu ne t’es peut-être pas encore entouré de spécialistes, d’amis, ou encore de proches est en grande partie psychologique.

L’art de bien s’entourer

Comme tu l’as lu, s’entourer est un art. Autant, avoir des relations sociales épanouissantes demande un certain nombre de codes, autant, les relations professionnelles en demande des similaires avec quelques différences bien sûr. Néanmoins, il est important que tu saches que les relations personnelles tout comme les relations professionnelles ont un point commun. Elles établissent que tu en soi conscient ou non des règles et un objectif commun. Chacun attend de l’autre un certain comportement ou en tout cas attend que la relation lui apporte une réponse à l’un de ses besoins actuels.

Lorsque tu comprends bien ce que je viens de te dire, tu peux presque ignorer le reste des autres conseils que je vais t’apporter. C’est clairement la chose la plus importante à découvrir chez tes relations. Qu’est-ce que ta relation avec cette personne lui apporte concrètement dans sa vie ?

Savoir bien t’entourer auprès de personnes qui te proposent leur aide c’est de savoir répondre à ce qu’ils attendent concrètement de toi, ton activité ou de ce qu’ils vont vivre en rejoignant l’aventure.

Tu commences à comprendre n’est-ce pas ? Pose donc plusieurs fois la question :

  • Pourquoi aimerais-tu rejoindre l’activité et me donner un coup de main ?
  • Qu’est-ce que cela t’apportera concrètement ?
  • Qu’est-ce que je devrais faire pour toi dans l’idéal si tu décides de me rejoindre et que tu m’aides ?

Si tu n’as pas encore les fonds nécessaires, soit totalement transparents, et demandes ce que tu pourras leur apporter d’autre que de l’argent en attendant que les fonds nécessaires pour le rémunérer à sa juste valeur te parviennent.

En bref, vois comment tu peux combler ses besoins. Plusieurs pistes si tu n’as pas trop d’idées sur quoi d’autres à part l’argent :

  • Un échange de bons procédés
  • Des recommandations
  • Une montée de compétences
  • Des parts dans l’entreprise
  • Une découverte d’un nouveau domaine d’activité dans l’entreprise
  • Une liberté d’exercer un métier que la personne aime
  • Accomplir une mission importante pour elle/lui aussi ensemble
  • Changer les choses et ce qui est déjà établi (ce qui se rapproche de la mission)
  • Promesse d’argent (le moins intéressant)
  • L’accès à un monde que cette personne n’a pas l’habitude de côtoyer
  • Le plaisir d’entreprendre et de monter un projet de A à Z
  • Pour te suivre et créer quelque chose avec toi

Ce sont des exemples de ce que tu peux leur proposer seulement plus tu creuseras et plus tu te rendras compte que l’argent n’est en fait qu’un détail pour la majorité des cas.

Une fois que tu as enlevé toutes ces pensées qui limitaient tes possibilités de t’entourer de personnes motivées à te faire avancer que tu as probablement demandé toutes ces questions à cette personne qui se présentent devant toi, tu vas pouvoir passer à l’étape suivante. Celle de la qualification.

La qualification

Proposer son aide c’est génial et en vrai tu pourrais déjà lui dire super on commence ! Surtout si tu es tout seul actuellement. Seulement comme tu l’as peut-être remarqué tu n’as pas trop d’idées de ce que la personne pourrait t’apporter. Pire encore il y a fort à parier que si tu lui demandes ce que tu sais faire, elle te réponde totalement à côté de la plaque.

Pourtant il y a quelque chose à savoir, surtout dans les débuts de ton activité : TOUTE AIDE EST BONNE À PRENDRE ! Même les plus petites alors il sera important de faire ce que j’appelle la qualification.

Comprendre les forces et faiblesses que cette personne a, va t’aider à savoir ce que tu peux vraiment lui donner. Parce que si elle n’a jamais travaillé pour une entreprise comme la tienne, elle sera quasiment toujours à côté de la plaque sur les problématiques que tu rencontres actuellement. Par contre si tu lui poses la question :

Selon toi, une entreprise comme la mienne a besoin de quoi pour se développer ? Ou Je rencontre cela actuellement dans mon activité, selon toi comment puis-je dépasser ce problème ?

Laisse la personne parler. Elle te donnera déjà sans doute de très bonnes et nouvelles idées. Mais les facteurs vraiment pertinents de cette question sont multiples.

Déjà, cela lui fait réfléchir à des moyens d’améliorer ton activité. Elle travaille déjà avec toi sur une première problématique. Tu peux donc savoir tout de suite sans la voir à l’œuvre sa manière de raisonner, le vocabulaire qu’elle utilise. Si elle s’y connait techniquement. Si elle est forte de proposition, ou si encore elle a déjà un plan tout prêt pour ton projet si elle te rejoignait dès maintenant.

Il est important de relancer ses idées et de voir là où cette personne veut en venir sans la contredire, sans montrer qu’elle n’a pas assez d’expérience pour en parler, que cela ne se passe pas comme cela ou autre. Demande-lui plutôt :

Qu’est-ce qui te fait penser que c’est la bonne stratégie pour développer cette société / ce projet ?

Laisse-lui donner des preuves.

Enfin les trois questions suivantes vont venir l’engager davantage :

Qu’est-ce que tu es actuellement capable de faire dans le plan que tu m’as révélé pour tester notre collaboration ensemble ?

Qu’est-ce que tu aimerais vraiment faire plus tard si tu continues avec moi ou si tu montes en compétence ?

Est-ce que ce que tu viens de me dire va vraiment t’aider à contribuer à [le pourquoi de cette personne]

Si tous les voyants sont verts, tu peux commencer à lui poser ce que jappel les questions logistiques pour savoir comment vous allez vous organiser, de quoi a-t-elle besoin pour avancer.

Les questions logistiques

Accomplir une mission ensemble demande de s’organiser un minimum et tu devras donc répondre à plusieurs questions qu’elle se pose inconsciemment ou consciemment, lui fournir les informations nécessaires pour travailler correctement et bien sûr aussi savoir comment le travail sera livré.

Pour arriver à fixer et attribuer un moyen simple de communiquer ensemble. Par le biais d’un groupe de travail WhatsApp, Facebook, Workplace, Asana, Slack ou autre application personnalisée. Le tout est de pouvoir garder un historique de vos échanges concernant la mission en cours. Il est important que le titre de cette mission soit bien noté comme une mission « TEST » pour n’engager la responsabilité sur le long terme d’aucune personne d’entre vous deux. Si la collaboration ne s’est pas déroulée comme la personne ou toi-même auriez voulu par exemple. Il faut pouvoir le dire franco sans que cela puisse gêner qui que ce soit.

Fais lui signer un contrat de partenariat entre la société et toi même si c’est un partenaire ou rapproche-toi d’un cabinet juridique pour répondre à tes divers besoins au différent poste que tu proposes.

Demande-lui comment il voit la collaboration avec toi. Comment devons-nous travailler pour que tu te sentes parfaitement à ton aise, ce dont il a besoin pour mener à bien ce projet ?

Parle-lui ensuite de ta façon de travailler et de la culture de ton entreprise. Puis ce dont tu as besoin pour que ce projet colle à l’esprit de celle-ci, sa mission. D’ailleurs, partage là et repartage là encore pour que cette personne comprenne bien là où tu veux aller et ce que tu attends comme type de livrables.

Enfin fixez ensemble un premier délai ensemble atteignable pour atteindre ce premier objectif commun ainsi que les différentes sessions de débrief concernant son avancé.

Comme tu le vois, il y a très peu d’étapes pour commencer à travailler avec des proches ou des personnes qui te proposent spontanément leurs aides. Maintenant qu’ils ont bien avancé dans leur travail, la prochaine étape est…

Le contrôle

Alors oui cela fait un peut contrôlant, mais c’est surtout pour dire qu’il est important que tu fasses un rapide contrôle de ce que la personne fait pour voir si oui ou non elle va dans la bonne direction ou non. Je te conseille surtout au début après des éventuelles formations si besoin de te laisser des tranches horaires de disponibles chaque jour à la même heure pour qu’elle puisse te contacter et échanger sur les différents freins, questions qu’elle puisse avoir. Tu les lui communiques et elle n’a aucunement à s’en faire si elle te contacte à ce moment-là. Préfère des horaires en début de journée ou après-midi, plutôt qu’en fin de journée qu’elle ne soit pas bloquée si elle à besoin.

Aussi le contrôle ne s’arrête pas à se rendre disponible pour l’aider à avancer. Elle demande aussi de faire un point si possible minimum une fois par semaine pour savoir :

Quelles ont été les avancées ?

Quels sont les freins rencontrés ?

Comment puis-je t’être utile pour te les faire les dépasser ?

Serons-nous toujours dans les délais fixés selon toi ?

Ces questions vont t’aider à faire avancer à grands pas ton projet et à impliquer chaque semaine plus encore les personnes qui viennent de te rejoindre.

Enfin, prévois à la fin de cette première collaboration un bilan avec elle/lui. Ce bilan tu vas le voir, vas t’aider à savoir si oui ou non vous êtes partis pour une prochaine collaboration ou non.

Le Bilan

Comme dans chaque entreprise qui se respecte un bilan est un moyen de faire le point avec ses employé/partenaires et autre pour savoir si oui ou non tu es sur la bonne voie ou non.

Avant ce bilan, envoie-lui de quoi se préparer en ayant la possibilité de se préparer face aux questions que tu vas lui poser lors de ce bilan :

Comment as-tu perçu notre collaboration ?

Est-ce que cela correspondait à tes attentes, est-ce qu’il manquait quelque chose ou est-ce qu’au contraire cela a dépassé tout ce que tu avais imaginé avant de commencer ?

Qu’est-ce que cette première mission t’a appris, développé ou apporté ?

Est-ce que tu veux en avoir plus de ce genre ou fixer une autre mission différente ?

Profites-en pour lui dire aussi de ne pas hésiter à noter les potentiels axes d’améliorations qui feraient que la relation soit encore mieux.

Avant de faire ce bilan, prends le temps de te poser la question :

Quelles sont les forces et faiblesses de ce nouveau collaborateur ?

Qu’est-ce que tu as aimé, qu’elles sont les axes d’améliorations ?

Le vois-tu dans un autre poste ou est-il dans le post qui le correspond bien ?

As-tu vraiment envie de collaborer de nouveau avec ?

Lorsque le bilan arrive, tu le laisses s’exprimer sur les différentes questions que tu lui as posées, afin qu’il ne soit pas perturbé par rapport à ce que tu vas lui dire.

Si tu es vraiment attaché à travailler avec cette personne, il peut être pertinent de lui faire répéter les raisons pour lesquelles cette personne veut travailler avec toi.

Enfin, tu fais le point avec et décidez si oui ou non, vous acceptez de démarrer quelque chose de nouveau ensemble.

Parle-lui de 2 essais supplémentaires ensemble ou un délai particulier pour ne pas être trop engageant et te permettre de faire plusieurs autres bilans de ce type avant de vraiment « officialiser les choses ensemble » et réfléchir a quelque chose sur le long terme ensemble.

Je récapitule

Rappelle-toi donc de ces 4 étapes simples pour recruter une armée de personnes qui souhaite contribuer ponctuellement ou plus dans ta société :

  • Comprends que les personnes te rejoignent pour plein de raisons très différentes qui sont très souvent en dehors de l’aspect « argent »
  • Qualifie tes interlocuteurs en leur demandant ce que mon entreprise devrait faire pour se développer ou être plus efficace et comment pourrait-elle contribuer à cela
  • Poser la base de votre collaboration, que se soit comment tu vas communiquer avec, ce dont cette personne a besoin pour travailler, ses éventuelles formations, les délais de livraison, etc.
  • Contrôle bien que tout soit bien compris de sa part en te laissant un créneau régulier surtout au début dans ton agenda, puis fixez-vous ensemble un point régulier minimum une fois par semaine pour suivre le travail fait
  • Enfin, faites un bilan de fin de mission pour savoir en gros si vous êtes prêt tous les deux à retravailler ensemble.

Test au plus vite cette méthode en te posant déjà dès aujourd’hui ce que tu peux apporter à un futur collaborateur, proche ou autre contre une aide de sa part.

Je te souhaite que de belles collaborations ainsi qu’un développement de tes affaires à ta juste mesure 🙂

Et toi, quelles sont tes astuces pour t’entourer facilement d’un grand nombre de personnes ?

PARTAGE CET ARTICLE S'IL T'A AIDÉ ! 👉🏽

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vous aimerez sûrement aussi...

Passionné par le marketing internet et la création de sites web. Je me suis formé en autodidacte au travers de centaines d’heures de cours en ligne, de lectures, de divers événements et de pratiques. Apprenons et partageons ensemble de nouvelles pratiques.

×
×

Panier