fbpx

Temps de lecture : 3 minutes

Lorsque l’on est porteur de projet ou entrepreneur, on cherche tous à présenter sa marque, ou son association de la meilleure des façons pour accrocher tout de suite l’attention des personnes avec lesquelles on discute.
Effectivement, disons que cela peut aider. Déjà pour attirer de nouveaux prospects, clients et investisseurs voire des prescripteurs.
J’ai eu la chance de rencontrer Jacques Birol, spécialiste du pitch qui nous a émerveillés de son enthousiasme et son éloquence. Plus sérieusement, je vais vous partager ce que j’en ai compris et comment cela peut être utile dans nos activités…
Sa méthode est en trois points, et tient en 2 minutes. Ce que je trouve intéressant de savoir est que celle-ci oublie les ordres chronologiques, et qu’aucun processus étape par étape n’est nécessaire pour les prononcer. Le tout est de rester aligné avec notre personnalité et soi même en les disant, sans chercher à tout prix à y placer des arguments commerciaux.

Positionnement :

Ce que j’en ai compris c’est que si nous voulons que nos interlocuteurs nous perçoivent comme un champion, nos mots ainsi que notre positionnement se doivent de l’être aussi. Nous nous devons de savoir « l’élément qui fait notre succès. » Nous avons forcément quelque chose que l’on fait mieux que les concurrents, un ingrédient qui fait toute la différence. D’ailleurs, un des conseils de notre charmant expert est le suivant. Si l’on a déjà des clients, en profiter pour les inviter à prendre un café ou autre et leur poser cette question ou celle-ci : « comment ils nous auraient vendu à leur proche » ?

 

Preuve :

Élément essentiel dans la confiance de nos interlocuteurs, la notion de « preuve » emmène le concept que l’on n’achète en aucun cas un processus, une idée, un produit ou un service, mais un résultat. En plus de cela, nous aimons les voir de nos propres yeux. Alors, tirons parti de cette opportunité pour apporter des chiffres, des conclusions d’études pertinentes et des objets qui les représentent. D’ailleurs après un aparté avec lui il nous a partagé l’histoire d’un de ses élèves qui pitchait pour son entreprise de traitement des déchets. En gros avant il passait énormément de temps à expliquer son activité. Il récupérait leurs bouses, avec le poids et tout le bazar cela leur rapportait des gains financiers… Pour sa part, sa meilleure preuve-choc trouvée est de présenter une crotte séchée (qui ne possède « aucune odeur ») et une pièce d’un euro (si ma mémoire est bonne) pour poser la question suivante « Vous avez cela dans votre entreprise ? Parfait ça vaut ça (la pièce d’un euro), rapide et efficace, surtout quand tu en as des tonnes ! 🙂

 

Vision

Vendre un produit c’est bien seulement, n’est-il pas mieux de changer le monde avec eux ? Oui bien lu ! La différence entre une marque de champion et une marque de challenger est la vision que l’on a d’elle dans 3, 5 10 ans. On va faire un exercice ensemble et vous allez me dire si je l’ai bien intégré et ce que vous préférez :
Prenez deux concurrents qui proposent des ampoules similaires, qui ont l’avantage, pour ceux qui connaissent ce type de produit, de diffuser les mêmes couleurs et bienfaits que celui du jour et possède des caractéristiques de luminothérapie.
La première oriente son discours sur le fait que ce sont les meilleures ampoules du marché. Les nouveaux composants intégrés lui permettent d’atteindre une température de couleur de 5000 K proche du soleil, elles clignotent à plus de 10 000 fois par seconde, tellement vite que nos yeux ne s’en rendent pas compte et ne sont plus fatigués…
La deuxième partage dans son argumentaire le l’objectif qu’ils veulent aider la France et tous les pays qui possèdent des hivers longs à reprendre en main leur santé. Cela en réduisant tous les cas de dépressions chroniques liés au manque d’exposition solaire avec ces lampes. Car tous les jours dans vos espaces seront comme une belle après-midi ensoleillée…
Laquelle donne le plus envie d’en parler à ses proches, de participer à l’aventure, ou tout simplement de les acheter ?
Cette recherche perpétuelle de ces trois composantes dans notre discours me semble être une de nos priorités lorsque l’on désire booster sa marque en ligne ou en face à face en attirant comme un aimant plus d’intéressés. D’ailleurs, si vous pensez comme moi et que vous souhaitez vous aussi en savoir plus sur ces trois points à inclure dans sa présentation d’entreprise. Je vous invite à prendre contact avec la BPI France pour assister à des ateliers de groupe avec Jacques Birol, ou d’aller tout simplement voir ce qu’il fait sur sa chaîne YouTube
Si vous avez aimé, ce post pensez à donner votre avis et à le partager pour participer à ce mouvement entrepreneurial naissant ! 🙂

Yohannes Ronel

Passionné par le marketing internet et la création de sites web. Je me suis formé en autodidacte au travers de centaines d’heures de cours en ligne, de lectures, de divers événements et de pratiques. Apprenons et partageons ensemble de nouvelles pratiques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest